Un voyage de journalistes qui visitent Puebloastur

14oct
Les spécialistes qualifient Puebloastur comme un « village de cinq étoiles »

Durant 2 jours, un groupe de journalistes ont pu vérifier de première main, ce que suppose une expérience à Puebloastur. Le complexe qui a ouvert ses portes à Cofiño, municipalité de Parres, il y a quelques jours, a reçu la visite des plus prestigieux médias du pays, à une rencontre

Où ils ont pu connaître les environs des installations en les expliquant à chaque pas les usages et les coutumes. C’est pourquoi le programme de ce premier encontre a conté avec les connaissances du biologiste Juancho Aspra. Il leur a préparé un parcours par les installations de l’hôtel en repassant les espèces les plus représentatives de la zone comme la martre ou le faucon crécerelle et montrant les pièces de « Taxus baccata », des forêts d’hêtre, l’église centenaire et le lavoir original de Cofiño.


Kiko Lamata, directeur de Puebloastur, les a accompagnés durant leur séjour dans l’hôtel de 5 étoiles où ils ont pu connaître la philosophie du projet qui va plus loin d’un simple établissement hôtelier.   Il s’agit d’un pari pour la ruralité, un respect à la tradition, l’environnement et la nature qui est extrapolée dans chaque coin de Puebloastur. Depuis les matériaux de construction en passant par la matière première de ses plats sont un hommage à Asturies et ses gens.


La marque distinctive du voyage est sans doute vérifier la qualité gastronomique de Puebloastur et L’Halcon, les deux restaurants du complexe. Du premier restaurant souligner que c'était le lieu où il a commencé la rencontre, où nous avons pu échanger les premières données de l’expérience et goûter un menu dégustation conÇu pour l’occasion et du deuxième  parce qu'il leur a offert la possibilité de jouir des sens : du goût, de l'odorat et de la vue, mais non seulement des aliments sinon aussi de ses vues panoramiques face aux Picos de Europa.


Toute une exhibition de l’équipe commandée par Ramon Celorio, jefe de cuisine du Groupe Nature et Javi Felechosa responsable de la cuisine de Puebloastur qui ont fait du week-end une réunion culinaire parfaite. Quelques exemples des exquisités goûtées et qui ont éveillé l’attention des convives  ont été les durillons de baudroie, le porc « asturcelta » et nos typique cassoulets à l’Asturienne et des desserts entre lesquels il y avait le riz au lait et la recette authentique des «casadielles » de la grand-mère du chef Felechosa. De nouveau un signe de respect à la tradition qui cohabite avec la cuisine plus moderne.


Le marque de Puebloastur est privilégié par sa richesse naturelle mais aussi pour être situé dans une zone où se concentrent deux établissements avec Etoile Michelin. La proximité de leur situation, El Corral del Indiano de José Antonio Campoviejo situé à Arriondas, à seulement 5 km de Puebloastur et Casa Marcia l’autre Etoile Michelin, Nacho Manzano aussi à 5 km a fait possible de les éloigner de leur cuisine pour déjeuner avec nos invités et parler de l’importance à respecter la tradition et la terre qui nous donne les produits qui sont notre matière première avec lesquels nous obtenons les mérites professionnels.


La réunion ne pouvait pas finir son connaître le contexte où se réalise cette proposition : Asturias. Une région riche dans tous les aspects où ils connaissent beaucoup de ses lieux mais cependant ils peuvent réapprendre à connaître plusieurs fois à chaque visite. Comme par exemple l’abondante rivière (Rio)  Sella en passant par la remontée du Saumon à Caño dans la municipalité de Cangas de Onis. Tout un spectacle sans être encore l’époque de la montée du saumon.


Le voyage a fini avec une petite intervention de l’expert dans le monde rural Jaime Izquierdo qui a profité pour défendre le monde rural et le développement de nouveaux villages, hameaux et naturellement l’initiative qui comme Puebloastur prétend non seulement cohabiter avec l’environnement sino le favoriser. Bon exemple est sans doute  la création de vergers desquels l’hôtel s’approvisionne, les écuries ou étables où seront élevés des animaux autochtones comme : la poule pinte, le porc asturcelta, le agneau xalda ou le poney asturcon. La boulangerie où ils travailleront avec le pain au levain, le bar où ont pourra voir des photos d’anciens de la zone buvant « una pinta » de vin ou achetant des sabots typique asturien.


Comme visite obligatoire des dimanches, nous descendons à Cangas de Onis où visiter le marché des fromages et fèves sont les principaux produits. En parlant des produits de qualité du marché, c’est l’occasion pour connaître ces vendeurs et vendeuses qui chaque dimanche descendent chargés de fèves, miel, fromages entre autres.


Cette réunion se répétera par qu’il ya encore beaucoup pour découvrir et surement qu’ils sont tombé amoureux d’un certain coin parcouru. Non tout a été travail, il y a aussi eu occasion pour relaxer au spa et se reposer dans les chambres avec une vue panoramique.
Souhaitant nous revoir à Puebloastur.